Observatoire Bien-être

Travaux récents

Bien-être et vote

Les catégories socio-économiques et géographiques traditionnelles du vote s’avèrent insuffisantes pour expliquer la forte pénétration du vote frontiste parmi des couches de la population aussi disparates que les jeunes, la classe moyenne ou la France périphérique et péri-urbaine. 
vote et lifesat
Leur point commun : le mal-être et le pessimisme, le vote Front National n’est plus celui des classes populaires mais des classes malheureuses. La France pessimiste vote FN, la France optimiste vote Macron.  Vous pouvez télécharger la note « Bien-être et vote » ici, en partenariat avec Sciences Po Cevipof. Vous pouvez télécharger l’annexe ici.

 Voir aussi les articles concernant nos travaux dans Les Echos et le Financial Times.

———————————————————————————————————————————

Bonheur, satisfaction dans la vie: où en sont les Français?


Graph_1_enquete_1
Nous livrons ici les premiers enseignement d’une nouvelle enquête menée par l’Observatoire du bien-être du CEPREMAP et l’INSEE. Nous mobilisons également  plusieurs grandes enquêtes françaises (SRCV, CREDOC) et internationales (SILC, ESS, Gallup). On découvre une France pessimiste, où l’économie est source d’inquiétude, occupe une place particulièrement importante dans la genèse du bien-être et différencie de plus en plus les groupes de la société et les régions françaises. Vous pouvez télécharger la note « Les Français inquiets pour l’avenir de leur pays » ici.

———————————————————————————————————————————

Vous pouvez trouver ici les présentations faites par l’Observatoire du bien-être lors de la conférence « Le bonheur, une politique ? » 

Vous pouvez aussi explorer le bien-être en France ou aux Etats-Unis avec nos outils interactifs réalisés en partenariat avec Sciences Po/Medialab.