Observatoire du Bien-être

Dernières publications

Note n°2017 – 12 : Optimisme et inquiétudesFigure1

En juillet dernier, nous constations qu’une vague d’optimisme avait touché les répondants à notre enquête. Les réponses aux questions relatives à l’avenir, traditionnellement moroses en France, s’étaient brusquement améliorées. Trois mois plus tard, une large part de cette vague est retombée, accréditant l’idée qu’il s’agissait d’un effet conjoncturel lié aux élections, sans qu’il soit possible à ce stade de savoir si les thèmes de la campagne ont amplifié cet effet.

Sur un an, soit en comparant septembre 2017 à septembre 2016, nous constatons toutefois une amélioration progressive de cette perception de l’avenir. Le paradoxe français, écart entre un optimisme pour soi-même et un pessimisme quant à l’avenir collectif, semble donc se résorber lentement.

Lire l’intégralité de la note (version PDF)

Note n°2017 – 11 : Réduction du temps de travail et bien-être des travailleursTableau 2017-11

À un moment où l’effet net des 35 heures sur l’emploi reste un sujet d’âpres discussions, un chapitre de la thèse d’Anthony Lepinteur examine l’impact de la réduction du temps de travail sur le bien-être des travailleurs en France et au Portugal. Une comparaison entre les travailleurs concernés par la réforme et ceux non concernés lui permet de mettre en évidence un gain substantiel de bien-être lié à la réduction du temps de travail, comparable à une augmentation de salaire de 15%. Cette amélioration moyenne du bien-être cache toutefois des différences notables entre les deux pays et, au sein des pays, entre les genres et les secteurs. Ces contrastes mettent en évidence que l’effet d’une réduction du temps de travail sur le bien-être dépend fortement de l’organisation et des normes sociales entourant le travail.

Lire l’intégralité de la note (version PDF)

Note n°2017 – 10 : Jeux Olympiques et bien-être, un effet de courte duréeLaurier_jeux_olympiques

Sur le plan financier, il semble établi qu’organiser les Jeux Olympiques est une opération perdante : effets induits sur l’investissement faibles, les spectateurs remplacent chassent des touristes qui seraient venus de toutes manières, et le coût final est la plupart du temps très au-delà du coût prévu. L’argumentaire des organisateurs met donc en avant des bénéfices intangibles, faisant des JO une source d’inspiration et d’enthousiasme. L’étude dont nous faisons la synthèse évalue cet argument en comparant le bien-être déclaré par les habitants de Londres (ville organisatrice), Paris (ville candidate) et Berlin lors des étés 2011, 2012 – année des Jeux – et 2013.

Lire l’intégralité de la note (version PDF)

Note n°2017 – 09 Anticipations et confianceOptimisme vis-à-vis de la vie en général par orientation politique en France : 2005-2017

Dans la suite de la note 2017-07, nous revenons sur le choc d’optimisme observé au moment de l’élection présidentielle. Les éléments issus de l’Eurobaromètre permettent d’analyser plus avant de choc, et de l’inscrire dans son contexte, celui d’une défiance à l’égard des médias et des partis politiques. Cela rend d’autant plus remarquable le rassemblement du centre-droit et du centre-gauche autour d’un même candidat, qui est bel est bien celui de la France optimiste.

Lire l’intégralité de la note (version PDF)

Note n°2017 – 08 Du Mal-être au vote extrême

Les enquêtes disponibles révèlent deux phénomènes marquants : d’une part, les extrêmes du spectre politique, et surtout l’extrême-droite, se distinguent par un niveau de mal-être et de pessimisme particulièrement fort, et qui ne s’explique pas entièrement par les caractéristiques sociales de cet électorat ; d’autre part, la différence de bonheur entre électeurs d’extrême gauche et électeurs d’extrême droite a évolué, surtout depuis le début des années 2010 : les électeurs les plus malheureux se situent désormais plus souvent à l’extrême droite qu’à l’extrême gauche.

Lire l’intégralité de la note (version PDF).

Note n°2017 – 07 Présidentielle : un choc d’optimismeRépartition des scores sur les questions relatives aux perspectives de la prochaine génération en France et de l'économie française. Dans les deux cas, la part d'avis pessimistes diminue et la part d'avis optimistes augmente, avec une réduction des neutres.

Il y a un an avait lieu la première vague de l’enquête trimestrielle organisée par l’Observatoire du bien-être du Cepremap. L’Observatoire avait publié un  premier bilan du bien-être en France. La tonalité générale en 2016 était celle d’une France particulièrement pessimiste. Plus de deux tiers des Français estimaient que la vie des prochaines générations déclinerait et exprimaient des pronostics sombres sur la situation économique. Si les Français se disaient en général satisfaits de leur situation personnelle, l’écrasante majorité manifestait une forte inquiétude quant à l’avenir de la France et la possibilité d’un destin collectif, pessimisme auquel nous avons consacré une note. Un an plus tard, la France a repris des couleurs selon notre dernière vague d’enquête de juin 2017.

Lire l’intégralité de la note (version PDF)

Note n°2017 – 06 Google : espace politique, espace de préoccupations

Au regard des résultats de l’élection présidentielle de 2017 se pose aujourd’hui la question du lien entre certains facteurs socioéconomiques et idéologiques et la montée des partis extrêmes en France. Quelles sont les problématiques actuelles les plus représentatives de l’échiquier politique français ?

Dans cette courte note, nous suggérons que les recherches internet pour des partis politiques sont liées à des préoccupations contemporaines bien spécifiques. Plus précisément, le Front National est plus souvent associé à des thématiques relatives à l’islamophobie, au terrorisme, et au mal-être, tandis que les recherches sur des partis d’extrême gauche sont concomitantes de problématiques économiques et environnementales. Derrière ces associations, cependant, se cachent des divergences régionales majeures. Les dynamiques de recherches Google révèlent, en outre, la montée du Front National et la profonde transformation à l’œuvre dans le milieu politique français.

Lire l’intégralité de la note (version PDF)

L’Observatoire du Bien-être du CEPREMAP

L’Observatoire du bien-être au CEPREMAP soutient la recherche sur le bien-être en France et dans le monde. Il  réunit des chercheurs de différentes institutions appliquant des méthodes quantitatives rigoureuses et des techniques novatrices. Les chercheurs affiliés à l’Observatoire travaillent sur divers sujets, comme des questions de recherche fondamentales telles que la relation entre éducation, santé et bien-être, l’impact des relations avec les pairs sur le bien-être, la relation entre le bien-être et des variables cycliques tels que l’emploi et la croissance et enfin l’évolution du bien-être au cours de la vie. Un rôle important de l’Observatoire est de développer notre compréhension du bien-être en France: son évolution au fil du temps, sa relation avec le cycle économique, les écarts en terme de bien-être entre différents groupes de population  ou régions, et enfin la relation entre politiques publiques et bien-être.

Vous pouvez nous retrouver sur Twitter, https://twitter.com/ObsBienEtre

En savoir plus sur l’Observatoire avec notre présentation détaillée et nos thèmes de recherche.

Publications

Accéder à la liste complète de nos publications.

L’Observatoire publie une collection de Notes synthétisant des analyses sur les thèmes du bien-être. Les notes sont de trois types:

  1. Chaque trimestre, une note analyse les résultats du module bien-être de l’enquête CAMME (Conjoncture auprès des ménages) de l’INSEE, module financé par le CEPREMAP
  2. Des notes ponctuelles traitent de manière transversale d’une problématique liée au bien-être, exploitant tant les données trimestrielles que les autres sources de données disponibles
  3. Des notes ponctuelles rendent compte dans un format court et synthétiques d’articles de recherche

Outils interactifs

Explorez le bien-être en France ou aux Etats-Unis avec nos outils interactifs réalisés en partenariat avec Sciences Po/Medialab.

Ressources et perspectives sur le bien-être

Parcourez les ressources de référence et suivez la veille de l’Observatoire avec nos Ressources et perspectives sur le bien-être.