Newsletter de l’Observatoire du Bien-être n°22 – Juillet 2019

Dans cette dernière newsletter avant la pause estivale, nous présentons quelques nouveautés concernant le bien-être subjectif et des avancées vers une science plus ouverte et reproductible. Nous relevons également, comme en écho, deux cas de chercheurs ayant présenté des résultats remarqués, avant de se rendre compte que ces résultats étaient fondés sur une mauvaise compréhension de leurs sources, statistiques ou administratives. Deux leçons à retenir pour nos propres travaux !

Bonnes vacances à toutes celles et ceux qui en prennent, et nous nous retrouvons en septembre.

Observatoire

The Causes and Consequences of Early-Adult Unemployment: Evidence from Cohort Data

Abstract: We here use the employment-history data from the British Cohort Study to calculate an individual’s total experience of unemployment from the time they left school up to age 30. We show that this experience is negatively correlated with the life satisfaction that the individual reports at age 30, so that past unemployment scars. We also identify the childhood circumstances and family background that predict this adult unemployment experience. Educational achievement and good behaviour at age 16 both reduce adult unemployment experience, and emotional health at age 16 is a particularly strong predictor of unemployment experience for women. Both boys and girls reproduce on average their parents’ unemployment, so that adult unemployment experience is transmitted between generations. We uncover evidence of a social-norm effect: children from less-advantaged backgrounds both experience more adult unemployment but are less affected by it in well-being.

Andrew Clark, Anthony Lepinteur, “The Causes and Consequences of Early-Adult Unemployment: Evidence from Cohort Data”, Docweb CEPREMAP 1904

A Local Community Course that Raises Mental Wellbeing and Pro-Sociality

Abstract: Although correlates of mental wellbeing have been extensively studied, little is known about how to effectively raise mental wellbeing in local communities. We conduct a randomised controlled trial of the “Exploring What Matters” course, a scalable social-psychological intervention aimed at raising general adult population mental wellbeing and pro-sociality. The course is run by volunteers in their local communities, and is currently conducted in more than nineteen countries around the world. We find that it has strong positive causal effects on participants’ self-reported subjective wellbeing and pro-social behaviour while reducing measures of mental ill health. Impacts seem to be sustained two months post-treatment. Biomarkers are noisy and mostly insignificant. However, there is some evidence that, for certain individuals, effects on self-reported outcomes may be accompanied by positive changes in biomarker outcomes, in particular reduced levels of pro-inflammatory cytokine IL-6.

A Local Community Course that Raises Mental Wellbeing and Pro-Sociality”, Jan-Emmanuel De Neve, Daisy Fancourt, Christian Krekel and Richard Layard June 2019, CEP Discussion Paper No’ CEPDP1630

Credoc : Gilets jaunes: le refus de la responsabilité individuelle de la pauvreté

Résumé : Le mouvement des Gilets jaunes est apparu à l’automne 2018 initialement en réaction à une hausse des taxes sur les carburants. Il a vite pris de l’ampleur et suscité l’attention par son caractère inédit tant par sa forme que sa longévité et le soutien rencontré dans la population. Pour mieux le comprendre, le CRÉDOC a inséré une question dans son enquête sur les Conditions de vie et aspirations. Les résultats révèlent que le soutien ou le rejet du mouvement s’appuient sur des regards opposés portés sur la responsabilité individuelle des parcours de vie, valeur montante de notre société. L’idée se développe en effet dans la société que la situation professionnelle, l’état de santé ou le parcours scolaire dépendent surtout des efforts de chacun. Parallèlement, l’attente d’action des pouvoirs publics a tendance à diminuer. Les Gilets jaunes (en grande majorité des actifs à l’équilibre financier fragile) ainsi que leurs soutiens rejettent cette individualisation des responsabilités et réclament un soutien plus fort des pouvoirs publics. La compétition générée par la montée de la responsabilisation individuelle fait le terreau d’une certaine rancœur et méfiance contre une multiplicité d’ennemis de l’intérieur, « assistés », « riches », « immigrés », fragilisant ainsi la cohésion sociale.

Sandra Hoiban, « Gilets jaunes: le refus de la responsabilité individuelle de la pauvreté », CREDOC, Juin 2019

Bien-être, mariage et compréhension des sources

L’ouvrage Happy Ever After (Allen Lane, 2019) a fait récemment parler de lui. Une première fois pour un résultat qui a valu à son auteur, Paul Dolan, une large exposition médiatique : selon lui, les personnes en couple marié se déclarent plus heureuses quand leur conjoint est dans la pièce, mais leur niveau de bien-être déclaré s’effondre lorsque le conjoint n’est pas présent à ce moment de l’enquête – suggérant l’effet massif d’un biais de désirabilité, particulièrement marqué chez les femmes.

Il se trouve que ce résultat est faux. L’auteur a en effet interprêté la variable spouse absent dans l’American Time Use Survey comme signifiant que la conjointe ou le conjoint est absent au moment de l’enquête, alors qu’elle signifie que la personne est durablement absente du domicile (couples mariés vivant séparément).

Un article de Vox retrace de manière plus détaillée cet épisode, rappelle que ce n’est malheureusement pas un cas isolé, comme l’illustre l’exemple de Naomi Wolf il y a quelques semaines, apprenant en direct qu’un élément central de son dernier ouvrage reposait sur la mauvaise compréhension de sa part de termes employés dans des registres judiciaires. Pour les plus pressés, l’autrice à examiné les registres juridiques des affaires d’homosexualité dans l’Angleterre victorienne. Une grande majorité des cas se traduisait par une condamnation à mort, accompagnée de la mention death recorded, que l’autrice à interprêté comme le signe que l’exécution avait été effectuée. Cette mention désignait au contraire les cas où le juge avait suspendu la sentence, et où le condamné était mort ultérieurement d’une autre cause. Cette erreur a conduit au rappel de l’ouvrage juste avant la date prévue de publication.

Le Bien-être comme guide des politiques publiques

Le gouvernement néo-zélandais a dévoilé début juin son premier budget guidé par des objectifs de bien-être plutôt que de croissance. La nouvelle a été largement commentée, du Forum économique mondial au Monde. Comme dans le rapport britannique coordonné par R. Layard pour le All Party Parliamentary Group on Wellbeing Economics, la santé mentale ainsi que la lutte contre la pauvreté et le mal-être des enfants constituent des priorités de ce budget.

Le « bon vieux temps », c’était quand ?

Nous avions relevé dans notre note d’avril 2017 qu’une majorité de Français, interrogés sur la période au cours de laquelle ils voulaient vivre, choisissaient assez massivement le passé (à près de 70%), et que la décennie préférée dépendait assez fortement de l’âge – les répondants sélectionnant la décennie de leurs vingt ans.

L’institut de sondage YouGov a posé une question assez proche, en demandant décennie par décennie si la vie y était meilleure ou pire qu’actuellement. Les résultats sont assez similaires aux nôtres, avec une appétence moins nette pour le passé, mais un effet âge qui a été également relevé.

Nouvelle édition des données carroyées de l’INSEE

L’INSEE a publié le 26 mai dernier la dernière version de sa base de données carroyées au carreau de 200 m pour le territoire national. Une manière d’appréhender l’espace Français en s’affranchissant des limites administratives.

https://insee.fr/fr/statistiques/4176290?sommaire=4176305

Science ouverte et reproductible

Plan S, version finale

L’ANR a publié le 31 mai dernier la version finale du Plan S et de son guide d’application aux publications scientifiques. À l’horizon 2021, l’ensemble des artciles issus de travaux financés par des membres de la cOAlition S (dont l’ANR) devront être publiés en Open Access sans période d’embargo ni transfert de copyright à l’éditeur de la revue. Un processus similaire, mais à un horizon plus long, est en cours de définition pour les monographies et ouvrages collectifs.

The dozen things experimental economists should do (more of)

Au croisement des questionnements sur la généralisabilité des résultats d’expériementation, sur la manière d’utiliser les seuils de significativité statistique et sur les dispositifs pour lutter contre les biais de sélection d’hypothèses et de publications, les auteurs de ce document de travail du NBER fournissent une liste en douze points des bonnes pratiques en économie expériementale. Introduction sur VoxEU.

The Dozen Things Experimental Economists Should Do (More of)”, Eszter Czibor, David Jimenez-Gomez, John A. List, NBER Working Paper No. 25451, Issued in January 2019

Vu sur le Web

Your Professional Decline Is Coming (Much) Sooner Than You Think

Dans un long format publié dans The Atlantic, l’intellectuel conservateur américain Arthur C. Brooks examine ce que la littérature académique dit sur le bien-être au cours de la deuxième partie de carrière, mettant l’accent sur les travaux qui montrent une baisse de la satisfaction à partir du milieu de la quarantaine, en s’intéressant particulièrement aux personnes ayant exceptionnellement réussi leur première partie de carrière. Intéressante en soi, cette contribution illustre la manière dont les travaux sur le bien-être sont reçus et perçus par un public plus large.

Arthur C. Brooks, “Your Professional Decline Is Coming (Much) Sooner Than You Think”, The Atlantic, July 2019.

The Subjective Well-Being of Those Vulnerable to Poverty in Switzerland

L’auteur de cet article exploite le Swiss Household Panel pour démontrer que le bien-être subjectif des personnes exposées à un risque de pauvreté est négativement impacté par ce risque. De fait, les estimations montrent que le bien-être subjectif de ces personnes est statistiquement équivalent à celui des personnes effectivement exposées à la pauvreté. Ce résultat fournit ainsi un éclairage intéressant sur l’ampleur de la détresse exprimée lors du mouvement des Gilets jaunes par des personnes objectivement au-dessus des seuils de pauvreté, mais qui ressentent leurs difficultés financières comme le signe d’un risque de basculer dans la pauvreté. Simona-Moussa, “The Subjective Well-Being of Those Vulnerable to Poverty in Switzerland”, J. J Happiness Stud (2019). https://doi.org/10.1007/s10902-019-00143-5