Présentation

Le CEPREMAP est né en 1967 de la fusion de deux centres, le CEPREL et le CERMAP, pour éclairer la planification française grâce à la recherche économique.

Le CEPREMAP est, depuis le 1er janvier 2005, le CEntre Pour la Recherche EconoMique et ses APplications. Il est placé sous la tutelle du Ministère de la Recherche. La mission prévue dans ses statuts est d’assurer une interface entre le monde académique et les administrations économiques.

Il est à la fois une agence de valorisation de la recherche économique auprès des décideurs, et une agence de financement de projets dont les enjeux pour la décision publique sont reconnus comme prioritaires.

Ses priorités sont définies en collaboration avec ses partenaires institutionnels : la Banque de France, le CNRS, France Stratégie, la Direction Générale du Trésor, l’Ecole Normale Supérieure, l’INSEE, l’Agence Française de Développement, le Conseil d’Analyse Economique, le Ministère chargé du Travail : DARES, le Ministère chargé de l’Equipement : DRAST, le Ministère chargé de la Santé : DREES, et la Direction de la Recherche du Ministère de la Recherche.

En outre, le CEPREMAP bénéficiera de soutiens propres apportés par des entreprises ou des institutions pour développer des actions spécifiques auxquelles les chercheurs des programmes seront appelés à participer.

Programmes de recherche

Les activités du CEPREMAP sont réparties en 5 programmes scientifiques.

La coordination de l’ensemble des programmes est assurée par Claudia Sénik.

Chaque programme est animé par un comité de pilotage constitué de trois ou quatre chercheurs reconnus.

Participent à ces programmes une centaine de chercheurs, associés au Campus Jourdan de l’Ecole normale supérieure ou co-optés par les animateurs des programmes de recherche.

Les priorités des programmes sont définies pour deux ans.

Programme 1
La politique macroéconomique en économie ouverte

Les thèmes qui seront prioritairement abordés sont : la politique monétaire et budgétaire et la gestion des cycles économiques ; les crises financières internationales et leurs résolutions ; démographie, croissance de long terme et régime de retraites (en liaison avec les programmes 2 et 3).
En savoir plus >>

Programme 2
Travail et emploi

Les thèmes prioritaires sont : Politiques de l’emploi et efficacité du marché du travail ; gestion des âges (en liaison avec les programmes 1 et 3 pour les systèmes de retraites) ; rapport salarial et incitations ; conditions de travail : organisation et satisfaction (en liaison avec le programme 3 pour santé au travail).
En savoir plus >>

Programme 3
Economie publique et redistribution

Les thèmes prioritaires sont : Santé et bien-être (en liaison avec le programme 2 pour santé au travail); Education ; Retraites et Patrimoine ; Inégalités et transferts Sociaux (en liaison avec le programme 1 pour le financement et le programme 2 pour l’emploi des seniors).
En savoir plus >>

Programme 4
Marchés, firmes et environnement

Les thèmes prioritaires sont : Les marchés financiers, la politique de la concurrence et la propriété intellectuelle; l’économie des réseaux; l’environnement.
En savoir plus >>

Programme 5
Commerce international et développement

Les priorités s’articulent autour des thèmes suivants : Commerce et géographie économique ; développement et pauvreté ; développement et croissance.
En savoir plus >>

Valorisations/publications

Vis-à-vis des recherches ainsi engagées dans ces différentes directions, le CEPREMAP assurera notamment :

  • la rédaction d’Opuscules en français destinés à rendre accessible une question de politique économique.
  • une publication annuelle en anglais commune avec le Center for Economic Policy Research (CEPR).
  • la publication d’ouvrages en collaboration avec les éditions Rue d’Ulm.
  • l’affichage sur Internet des Documents de travail réalisés par les chercheurs dans le cadre de leur collaboration au CEPREMAP.
  • des séminaires/débats, organisés avec les administrations concernées, pour exposer les enjeux de politique économique des recherches engagées.
  • le (co-)financement des projets qui auront été retenus comme prioritaires par les institutions partenaires du Centre.