L’Argent du Football

L’Argent du Football

Luc Arrondel, Richard Duhautois

Juin 2018

Vous pouvez obtenir le format papier en envoyant un chèque de 12€ à l'ordre du CEPREMAP à CEPREMAP/ENS 48 Bd Jourdan- 75014 Paris.

Vidéo

La presse en parle

  1. L’Argent du Football, le précis d’économie qu’on attendait“, Marwen Belkaid, Tout le monde s’en foot, 14 Décembre 2018
  2. Compte-rendu par Edouard Couëtoux, Lectures, Décembre 2018
  3. Note de lecture par Stéphane Ménia, éconoclaste, 11 Novembre 2018
  4. La vraie valeur des clubs de Ligue 1 : le grand Monopoly“, L’Équipe, 19 Octobre 2018
  5. L’argent du foot et le foot de l’argent“, Leaders, 07 Juillet 2018
  6. Le foot business au-delà des clichés “, Kévin Badeau, Les Échos, 29 juin 2018
  7. « L’argent du football » – 3 questions à Luc Arrondel et Richard Duhautois“, par Pascal Boniface, Mediapart Le Club, 25 juin 2018
  8. « Le football est une petite affaire économique »“, entretien pour Le Monde, 23 juin 2018
  9. Le business va-t-il tuer le “beau jeu” ?“, AOC media, 18 juin 2018
  10. On n’arrête pas l’éco, de Alexandre Bensaid, sur France Inter, 16 juin 2018
  11. Argent dans le football : la coupe est pleine ? / Le sport, une arme politique et diplomatique comme les autres ?“, Les Matins, France Culture, 15 Juin 2018
  12. C à vous, France 5, diffusé le 14 juin 2018
  13. Luc Arrondel, économiste du sport : « Le football n’est pas un si gros business »“, franceinfo:, 14 juin 2018
  14. The Small Business of Big Football“, CNRS News, juin 2018
  15. Les joueurs gagnent des fortunes, mais les finances des clubs sont mauvaises : le paradoxe du foot“, chronique de Daniel Cohen pour L’Obs, 09 juin 2018
  16. “« Les fonds américains, de plus en plus nombreux à investir dans le « soccer » européen, ne sont sans doute pas là par hasard »“, interview pour Ecofoot, 08 Juin 2018
  17. Malgré les milliards d’euros en jeu, pourquoi le football n’a jamais été un business rentable“, HuffPost, 07 Juin 2018
  18. Le Football, petit ou grand business ?“, Le Journal du CNRS, 07 Juin 2018
  19. Droits TV de la Ligue 1 : «Les petites équipes auront un meilleur effectif»“, Le Parisien, 30 Mai 2018
  20. La fin du foot ? Retour sur un business qui dérange“, The Conversation, 28 mai 2018
  21. Faut-il taxer plus le foot ?“, L’Équipe, 28 mai 2018
  22. Peut-on s’attendre à une Ligue Européenne fermée ?“, L’Équipe, 25 mai 2018
  23. Faut-il craindre l’éclatement d’une bulle financière dans le foot ?“, L’Équipe, 24 mai 2018

Résumé

Le 26 octobre 1863 au Freemasons’ Tavern du Lincoln’s Inn Fields de Londres, dix-sept représentants des public schools anglaises se réunirent pour unifier les règles du football qui variaient alors d’un collège à l’autre. Ces représentants n’étaient pas conscients d’écrire l’un des chapitres importants de l’histoire populaire moderne. Treize représentants ont voté en faveur des treize lois qui unifièrent les règles du football association dont la règle 11 à l’origine de la discorde : “Un joueur ne peut passer la balle à un autre à la main” (les quatre votants contre participeraient ensuite à la création du rugby). Ces précurseurs imaginaient-ils qu’un siècle et demi plus tard, la terre entière assiste à une finale de la Coupe du monde ? Comment est-on passé d’une pratique sportive destinée à la formation des futures élites anglaises, ou en France à une pratique de patronage, à ce “business universel” ? Cet ouvrage s’intéresse au football de l’ère dite “post-moderne”, celle qui débute dans les années 1990 avec l’arrêt Bosman, l’explosion des droits TV, l’arrivée des milliardaires et des Etats dans l’univers du ballon rond. L’objectif est d’éclairer le débat sur l’argent du football en sortant des discours convenus. Le montant des transferts et des salaires des footballeurs durant l’été 2017 n’ont en effet pas manqué de susciter de fortes critiques et des commentaires catastrophistes : la “bulle” des transferts va exploser ; le “boom” économique du football mènera au “krach” et à la “crise” ; le modèle économique du football n’est pas “durable”… Ces critiques et ces craintes sont-elles fondées ? Est-ce vraiment la fin du football comme certains le prétendent ?