Obésité – Santé publique et populisme alimentaire

Obésité – Santé publique et populisme alimentaire

Video

Abstract

L’obésité n’est pas seulement un enjeu de santé publique. Son développement questionne notre modèle alimentaire et, au-delà, notre modèle de production agroalimentaire.
Les industriels ne s’y sont pas trompés, cachant une défense de ce modèle productif sous les habits de la gastronomie et du plaisir gustatif. De fait, ce sont bien les arbitrages des consommateurs entre santé et plaisir qui, in fine, déterminent le succès ou l’échec des politiques d’alimentation et de santé nutritionnelle. Mais font-ils ces arbitrages de manière souveraine et pleinement responsable ?
À cette question, centrale pour la construction d’une politique alimentaire cohérente, Fabrice Étilé répond par la négative.
C’est bien l’environnement et l’offre alimentaire qu’il faut changer, et les comportements suivront. Dans cette perspective, il propose un ensemble de pistes d’action combinant étiquetage, fiscalité, régulation de l’environnement alimentaire et réforme des filières agroalimentaires.